Maison à Saint-Cloud : rénovation totale

Une maison meulière dans une rue calme et ensoleillée de Saint-Cloud
  • Une maison meulière dans une rue calme et ensoleillée de Saint-Cloud
  • Le jardin revu par le paysagiste de Vue sur Seine
  • La nouvelle porte d'entrée et sa marquise
  • La façade sud de la maison, vue extérieure du salon et de la salle à manger
  • Gros plan sur la baie vitrée, réalisée par Arehal : finesse des coloris et des profilés esprit acier
  • La cuisine, esprit campagne, avec ses tomettes à l'ancienne
  • Raffinement de la salle à manger, alliance subtile entre les coloris des murs Farrow & Ball et les rideaux Destombes
  • Contre le nouvel escalier s'adosse un canapé de chez Mise en Demeure
  • Dans le salon, le fauteuil du jeune hôte de la maison attend son retour de l'école
  • La terrasse du premier étage

Rénovation complète d'une maison à Saint-Cloud : durée des travaux 12 mois

Une très jolie maison typique de la fin du XIXè siècle, dégage un charme fou, mais ne correspond plus au mode de vie actuel, du fait de trop nombreuses pièces cloisonnées. Les fenêtres sont de plus étroites et ne permettent pas de profiter à plein du jardin et de faire rentrer la lumière.

Comment remédier à ces inconvénients sans dénaturer l'époque de construction de la maison, et surtout préserver son charme ?

Un important travail de plan est entamé, montrant les différentes hypothèses possible.

Au rez-de-chaussée, l'escalier sera déplacé du centre de la maison, vers l'ancienne salle à manger en pignon est. La quasi totalité des cloisons est abattue pour dégager les volumes d'un très grand salon, en renforçant la structure de la maison par un IPN. 

Sur le plan des ouvertures, les fenêtres sont agrandies coté jardin pour former une très grande baie vitrée. Le choix du fabricant, Arehal, se fera pour la qualité de ses structures de baie "finition acier" et la finesse de ses coloris.

La cuisine est installée dans un ancien débarras, et s'ouvre désormais sur le jardin par un même jeu de baie type atelier.

Une réflexion est entamée en parallèle sur le choix des matériaux, qui verra se marier avec élégance tomettes et parquet de chêne. Certains matériaux anciens seront utilisés pour mieux intégrer des apports architecturaux nouveaux.

La dernière mission consistera à recréer le jardin, fort mis à mal par 12 mois de travaux : en l'espace de quelques semaines, la magie du paysage opère à nouveau.